Rechercher
  • Ph. Manches Assurances

Philippe Manches Gan Assurances Nîmes, évoque l'engagement de la Fédération Française des Assurances


Chères clientes, Chers clients,

Notre compagnie a décidé d'être solidaire avec la FFA (Fédération Française des Assurances) et de contribuer par une série de mesures au soutien de l'économie sur un plan national.


Vous trouverez ci-dessous un article paru le 15 avril dernier sur le site de « La Tribune de l'Assurance » qui vous permettra de comprendre que les assureurs, de manière générale, sont solidaires de la crise actuelle. Votre agence Philippe Manches Gan Assurances à Nîmes s’inscrit pleinement dans cette démarche au côté de ses clients.


Toute notre équipe reste à votre écoute dans cette période de confinement.


Bien cordialement,

Philippe Manches



ARTICLE LA TRIBUNE DE L'ASSURANCE (15/04/2020)


A la question de savoir ce que fait la profession face à la crise du Covid-19, les assureurs ont apporté une réponse massive ce mercredi 15 avril. Au total, ce sont plus de 3,2 Md€ de mesures exceptionnelles qui seront consacrés à l’accompagnement des TPE-PME et à la relance économique.


Matinée chargée pour l’état-major de la FFA !

La Commission des finances de l’Assemblée nationale a en effet auditionné ce mercredi 15 avril Florence Lustman, présidente de la fédération, accompagnée de Philippe Poiget, délégué général, et de Stéphane Pénet, délégué général adjoint. L’occasion pour Florence Lustman de décliner ce qui a été fait par les assureurs depuis le déclenchement de l’épidémie du Covid-19. Mais aussi d’aller plus loin en réponse aux insistantes demandes des pouvoirs publics et de nombreuses fédérations d’entreprises.


Ainsi, la présidente de la FFA annonce que la profession a décidé de doubler sa participation au fonds de solidarité mis en place par les pouvoirs publics, portant ainsi sa contribution à 400 M€.


Par ailleurs, les assureurs ont, par le biais de leur présidente, acté la mise en place d’un programme d’investissements global d’au moins 1,5 Md€, majoritairement sur leurs fonds propres, en faveur des ETI et des PME et du secteur de la santé. Ces fonds sont destinés à la relance économique.


Florence Lustman, présidente de la FFA, ici en 2019 © FFA


Florence Lustman a également annoncé des  « gestes commerciaux » pour un montant global évalué à 1,35 Md€ pour les assurés, en particulier les plus exposés à la crise sanitaire. Ces gestes, propres à chaque assureur, peuvent prendre la forme par exemple de réductions tarifaires, d’extensions de garanties d’assurances, de ristournes ; ils concerneront les petites entreprises et les indépendants (450 M€), les personnes les plus fragiles face au Covid-19 (550 M€), les personnels soignants (150 M€) et l’ensemble des ménages (200 M€).


Au total, toutes ces mesures représentent 3,25 Md€ de contribution des assureurs français.


Enfin, la FFA a d’ores et déjà lancé, en coordination avec le ministère de l’Economie et des Finances, des travaux pour aboutir à l’été à une proposition concrète de régime d’assurance contre les risques sanitaires majeurs de type Covid-19 qui « permettra une meilleure protection en cas de nouvelle catastrophe sanitaire », selon Florence Lustman.


Si les assureurs ont donc lâché du lest par rapport à leurs premières propositions, il n’est pas question de mettre en péril leur solidité financière. « La limite de nos actions de solidarité, c'est notre solidité financière. La meilleure protection pour un assuré reste la garantie que son assureur ne fasse pas faillite », rappelle Florence Lustman.

Des primes en PE de 200 M€

« L'ensemble des primes en perte d’exploitation que nous percevons tous le ans des artisans, commerçants et prestataires de service est de 200 M€, soit la moitié de ce que la profession consacre au fonds de solidarité », souligne pour sa part Stéphane Penet.


Les grandes lignes du nouveau régime

Enfin, Florence Lustman a évoqué devant les parlementaires les axes des prochains travaux que la profession s’est engagée à mener avec les pouvoirs publics pour aboutir à une proposition concrète de régime d’assurance contre les risques sanitaires majeurs. Il s’agira selon la présidente de la FFA de répondre à cinq problématiques : quel type d'événement entraînerait le déclenchement du dispositif de garantie ? pour quels préjudices indemnisés et à quelle hauteur ? pour quelles entreprises et avec quel financement pour en assurer la solvabilité ? Les premières recommandations émanant de ce groupe de travail sont attendues avant la fin du mois de juin 2020.



87 vues

Copyright PHM Assurances 2018

 Pour tout renseignement :